ESSEX (ONTARO) – Donner est une chose naturelle pour les infirmiers auxiliaires autorisés et les préposés aux services de soutien à la personne, ainsi que pour le personnel des soins de rétablissement et de diététique du Iler Lodge d’Essex. Chaque jour, ces personnes s’efforcent de donner aux résidents du foyer les meilleurs soins possibles, souvent dans des conditions difficiles.

Mais, en cette période des fêtes, les 72 membres de la section locale 1370 du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), voulaient faire quelque chose de plus pour redonner aux aînés de la collectivité. Ils voulaient également souligner leur militantisme syndical. Puis ils se sont rappelé avoir entendu que l’utilisation de la banque alimentaire par les aînés de la région était en hausse et que, comparativement à d’autres collectivités de l’Ontario, la proportion des familles à faible revenu vivant dans des quartiers à faible revenu est beaucoup plus élevée à Windsor-Essex.

« Nous avons pensé qu’il était important, en raison de ce que nous faisons, de trouver une autre façon d’aider et de redonner aux aînés de notre collectivité et qui serait également représentative de la pauvreté et de la hausse du travail peu rémunéré dans notre région. C’est alors que nous avons pensé à la banque alimentaire. »

« Il est triste que les aînés de notre collectivité souffrent de la faim. Il est honteux qu’il y ait un nombre élevé d’enfants et de familles vivant dans la pauvreté ici et que le gouvernement provincial n’augmente pas le salaire minimum à plus de 15 $. À notre petite échelle, nous voulons faire quelque chose à ce sujet », de dire Dorothy Metcalf, présidente de la section locale 1370 du SCFP et préposée aux services de soutien à la personne.

Avec un don de 500,00 $ en main, le jeudi 12 décembre (à 11 h 00), Mme Metcalf et Gail Richmond, également une préposée aux services de soutien à la personne au foyer Iler, ainsi que Kelly DaRe, une thérapeute en soins de rétablissement, feront un don à la banque alimentaire d’Essex (à l’Église Unie d’Essex, 53, rue Talbot Sud) au nom de leurs membres.

« Parfois, ce n’est pas le montant du don qui compte, mais ce que le geste signifie pour les personnes qui font ce don. Pour nous, c’est un véritable cadeau de pouvoir intégrer nos principes et le travail que nous faisons et de redonner à notre collectivité », de dire Mme Metcalf.

-30-

Pour obtenir des renseignements supplémentaires, veuillez communiquer avec :

Stella Yeadon, Service des communications du SCFP, au 416 559-9300 ou à [email protected]

lf/sepb491

Inscrivez-vous pour recevoir des nouvelles du SCFP-Ontario.

Votre nom au complet (champ obligatoire)

Votre courriel (champ obligatoire)

Êtes-vous membre du SCFP?
OuiNon