Conseils scolaires

Making Schools Work

Le Comité de coordination des conseils scolaires de l’Ontario (CCCSO) regroupe 55 000 travailleurs des conseils scolaires des systèmes scolaires publics, catholiques, anglophones et francophones partout dans la province.

Nous sommes la colonne vertébrale du système d’éducation et nos membres occupent des emplois d’aides-enseignants, de travailleurs de bibliothèques scolaires, d’adjoints administratifs, de concierges et de gens de métiers, d’éducateurs de la petite enfance, de professeurs, de travailleurs des services de nutrition, de responsables de la sécurité dans les écoles, ainsi que de travailleurs sociaux, dans les écoles et les bureaux des conseils.

Le CCCSO permet aux travailleurs du secteur de l’éducation de partout dans la province de partager de l’information et des stratégies pour la négociation et de discuter des enjeux et des politiques qui les préoccupent. Nous aidons les sections locales à lutter contre la sous-traitance et à défendre l’éducation publique face aux compressions budgétaires.

Ce que nous faisons

 

Mettre fin aux fermetures d’écoles

Nouvelles récentes

Conseil des fiduciaires de la FSSBE : Appel de candidature

À compter du 1er mai 2017, la Fiducie d’avantages sociaux des travailleuses et travailleurs de l’éducation du SCFP sera constituée afin d’offrir des prestations d’assurance vie, de soins de santé et de soins dentaires aux travailleurs de l’éducation représentés par le SCFP dans plus de 110 unités de négociation en Ontario, et potentiellement à d’autres groupes d’employés du secteur de l’éducation. Le SCFP sollicite des candidatures pour deux postes de fiduciaires, pour un mandat initial de trois ans.

Campagnes et événements

Partout dans la province, les collectivités subissent des pressions de la part du gouvernement provincial pour fermer des écoles en raison des compressions budgétaires irréfléchies qui nous dépossèderons de ces biens publics précieux. En apprendre davantage au sujet de la campagne pour sauver les écoles communautaires et sur la façon dont vous pouvez participer.

Le CCCSO représente 55 000  travailleurs des conseils scolaires lors des discussions centrales avec le ministère de l’Éducation provincial. Suivez ce lien pour connaître les plus récentes mises à jour.

En plus de faire fonctionner les écoles, les membres du SCFP sont fiers de soutenir les collectivités dans lesquelles nous vivons et travaillons. Visitez cette page pour avoir quelques exemples de la façon dont nos membres redonnent à leurs collectivités.

Des bas pour la mission pour hommes de London

En plein cœur d’un hiver extrêmement froid, la section locale 7575 du SCFP, qui représente les travailleurs au Conseil scolaire régional de Thames Valley, a donné des sacs de bas à la mission pour hommes de London.

« Ce n’est qu’une façon pour nous de redonner à notre collectivité », de dire Heather Skolly, présidente de la section locale 7575 du SCFP. « De plus, en avril, à Woodstock, nous organiserons une soupe populaire au cours de laquelle nous achèterons la nourriture, la préparerons, la cuisinerons et la servirons, pour ensuite tout nettoyer. Nous sommes vraiment excités. »

Des mains au chaud réchauffent les cœurs

Cet hiver, la section locale 3396 du SCFP (Conseil régional des écoles catholiques de Hamilton-Wentworth) et la section locale 4153 du SCFP (Conseil scolaire régional de Hamilton-Wentworth) ont organisé une campagne intitulée « Des mains au chaud réchauffent les cœurs », offrant des tuques et des mitaines à des adultes vivant dans la pauvreté.

Ils ont installé des boîtes dans les centres de loisirs de la ville, au Centre de santé communautaire de Hamilton Nord, au 541 Eatery and Exchange et dans les clubs Kiwanis pour garçons et filles, tous des endroits qui offrent du soutien aux résidents vulnérables. Les sections locales visitent quotidiennement les endroits où il y a des boîtes afin d’y ajouter les tuques et les mitaines qui leur ont été données.

Les commentaires des personnes qui utilisent les boîtes ont été universellement positifs, tout comme ceux des entreprises locales, ainsi que des bénévoles et des clients qui ont accès aux programmes et qui fréquentent le 541 Eatery pour les repas

Les aides-enseignants sont victimes de violence au travail, et ce à des taux alarmants. Parc qu’ils travaillent directement, et beaucoup trop souvent seuls, avec des élèves à haut risque d’adopter un comportement violent, les aides-enseignants sont des travailleurs particulièrement vulnérables.

Aucun travailleur ne devrait être victime de violence au travail. Il y a des mesures que les écoles, les conseils et le ministère peuvent prendre qui permettront de réduire le danger auquel nos membres sont confrontés.

 

Terri Preston, présidente du CCCSO, discute de la violence subie par les aides-enseignants à l’émission de radio The Current sur le réseau anglophone de la SRC (en anglais seulement)

 

Près des deux-tiers des aides-enseignants considèrent la violence des élèves à l’égard des travailleurs comme étant un problème dans leurs lieux de travail.

Quarante-huit pour cent des aides-enseignants ont été blessés par un élève au cours de la période de 18 mois qu’a duré l’étude. Près de la moitié ont dû être hospitalisés ou ont dû recevoir une autre forme de soins médicaux en plus des premiers soins reçus au travail.

Même après qu’un aide-enseignant ait été blessé, de nombreuses écoles n’ont pas procédé à un examen du plan de sécurité des élèves et, même lorsqu’elles l’ont fait, une école sur dix n’a pas fait participer l’aide-enseignant qui avait été la victime.

Un cinquième des conseils scolaires continuent de ne pas offrir de formation sur un programme d’intervention non violente en situation d’urgence aux aides-enseignants, et près des deux-tiers ne fournissent pas d’équipement de protection individuelle. Lorsque l’équipement de protection est fourni, plus de la moitié des aides-enseignants croient que l’équipement fourni n’est pas adéquat.

Envoyez-nous un message!

Envoyez un message au Comité de coordination des conseils scolaires de l’Ontario – Vous n’avez qu’à remplir le formulaire ci-dessous et nous communiquerons avec vous.

Nom (champ obligatoire) :

Courriel (champ obligatoire) :

Section locale (uniquement le numéro) :

Numéro de téléphone où vous rejoindre

Message :