Joignez-vous à nous, le 15 décembre, à 18 h 30, pour le septième webisode de Le SCFP se connecte » : Posez toutes les questions que vous voulez à Fred!

Y a-t-il une question, qu’elle soit sérieuse ou absurde, que vous avez toujours voulu poser au président du SCFP-Ontario mais que vous n’avez jamais eu la chance de poser? Eh bien, voici votre chance de le faire!

Le mardi 15 décembre, à 18 h 30, le SCFP-Ontario tiendra son prochain épisode de Le SCFP se connecte! avec notre spécial de fin d’année : POSEZ TOUTES LES QUESTIONS QUE VOUS VOULEZ À FRED.

L’année 2020 fut une année assez particulière, nous la concluons donc avec un webisode qui, nous l’espérons, répondra à vos questions au sujet du SCFP / syndicat, mais vous permettra aussi de rire un peu.

Inscrivez-vous pour participer au webisode en cliquant ici (en anglais seulement).

Nous voulons aussi TOUTES vos questions. Vous vous demandez ce que fait Doug Ford lors de ces conférences de presse quotidiennes au sujet de la COVID? DEMANDEZ-LE À FRED. Vous avez besoin de conseils sur quoi faire au sujet d’un enjeu à votre lieu de travail ou au sein de votre collectivité? DEMANDEZ-LE À FRED.

Ou peut-être que vos questions pour le président du SCFP-Ontario sont quelque chose de tout à fait différent. Peut-être avez-vous des questions au sujet de la quantité apparemment infinie de lunettes aux couleurs vives qu’il possède ou voulez-vous savoir ce qui l’inquiète le plus – ces questions apparaîtront sur Zoom. Peu importe la question, POSEZ-LA À FRED!

Nos deux coanimateurs pour la soirée, deux membres incroyables du Conseil exécutif du SCFP-Ontario, soit Yasmeen Mirza, la représentante des femmes, et Peter Stapper, le représentant des travailleurs ayant un handicap, veulent POSER VOS QUESTIONS À FRED.

Posez vos questions à Fred en utilisant le formulaire ci-dessous. 

    Votre nom au complet (champ obligatoire)

    Votre adresse de courrier électronique (champ obligatoire)

    Êtes-vous membre du SCFP?
    OuiNon

    Aimeriez-vous que le SCFP-Ontario communique avec vous au sujet de cette campagne et d’autres campagnes?
    Oui

    Votre question




    Coanimateurs du webisode 7

    peter

    Peter Stapper, représentant des travailleurs ayant un handicap au Conseil exécutif du SCFP-Ontario.

    48019242642_4940427e5f_k

    Yasmeen Mirza, représentante des femmes au Conseil exécutif du SCFP-Ontario.

    Panélistes invités du webisode 7

    fred

    Fred Hahn, président du SCFP-Ontario.

    Coanimatrices du webisode 6

    Dawn Bellerose
    Dawn Bellerose est membre du Conseil exécutif du SCFP-Ontario, représentante des travailleurs autochtones, présidente du Comité des droits de la personne du SCFP-Ontario et membre de la Première Nation de Thessalon.
    Headshot

    Dana Wesley est membre de la Première Nation Moose Cree et a été élevée sur son territoire nationale. Elle vit dans le sud de l’Ontario depuis de nombreuses années et, tout récemment, elle a élu domicile à Ottawa. Elle occupe présentement le poste d’agente principale (questions autochtones) à la Direction des droits de la personne du bureau national du SCFP.

    Panélistes invités du webisode 6

    suze

    Suze Morrison est la députée provinciale néodémocrate de Toronto-Centre. La députée provinciale Morrison est la porte-parole de l’opposition officielle en matière de droits des locataires, des Autochtones en milieu urbain et en réponse à l’Enquête sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées. Pour se rendre là où elle est aujourd’hui, elle a dû surmonter l’adversité. Pauvreté, logement précaire et apprendre comment comprendre son identité en tant que femme ayant un héritage mixte de colonisateurs et d’Autochtones sont toutes des parties essentielles de la façon dont elle considère la politique d’un point de vue progressiste et intersectionnel. La députée provinciale Morrison vit à Toronto-Centre avec son mari Trevor et leur chienne Nova. Lorsqu’elle ne travaille pas pour sa collectivité à Queen’s Park, c’est une passionnée du sport automobile et elle passe ses temps libres à compétitionner lors d’événements d’autocross.

    skyler
    Skyler Williams est un mohawk, un membre du clan du Loup des Six Nations de la rivière Grand, un militant et un ferronnier. Skyler a attiré l’attention des médias nationaux en tant que porte-parole du 1492 Land Back Lane – le site d’une lutte continue pour protéger un territoire traditionnel contre un projet de développement résidentiel. Skyler est motivé par le besoin de protéger ce territoire haudenosaunee pour les générations futures, même en subissant des menaces par des dirigeants politiques, des policiers et des promoteurs.
    joanne

    Joanne Webb est une membre retraitée du SCFP et une militante communautaire de Hamilton. Joanne s’est impliquée au sein du SCFP dès 1985, jusqu’à sa retraite en 2016, occupant divers postes au sein du SCFP-Ontario, dont celui de représentante des Autochtones au sein du Conseil exécutif du SCFP-Ontario. Joanne a été une membre active de la section locale 4800, de la section locale 794 et de la section locale 7800 du SCFP, holding occupant divers postes au sein de ces sections locales. Joanne s’est impliquée activement au sein du Conseil régional du SCFP de Hamilton et du Conseil du travail de la région de Hamilton. Joanne a été vice-présidente autochtone au sein de la Fédération du travail de l’Ontario.

    20201116_130424
    Daniel Stevens est un citoyen de la Première Nation de Nipissing, il est de descendance anishinaabe et il est membre de la FEESO.

    De notre coanimatrice du webisode 5

    Tiffany fall bio pic
    Tiffany Balducci est la quatrième vice-présidente du SCFP-Ontario et la présidente du Conseil du travail de la région de Durham.

    Panélistes invitées du webisode 5

    Elise
    Elise Lee Lai est la responsable des communications de la section locale 1281 du SCFP et la représentante des jeunes travailleurs au sein du Conseil exécutif du SCFP-Ontario.
    ICA bio pic

    Lindsey Bacigal – Indigenous Climate Action

    Lindsey Bacigal est une allosexuelle autochtone d’origine chickasaw, polonaise et irlandaise. Elle est née et a grandi au Michigan, mais elle vit maintenant sur le territoire Anishinaabe d’Ottawa (Ontario).

    Lindsey vient d’une famille de la classe ouvrière et n’a pas été élevée dans une famille militante, son parcours de militante n’a donc pas commencé avant ses études secondaires. Fréquenter une école catholique où les Blancs étaient en majorité lui a offert de nombreuses occasions de lutter contre les valeurs conservatrices et, à travers cela, Lindsey est devenue une farouche défenseure des droits des groupes structurellement opprimés. Après avoir obtenu son diplôme, Lindsey a obtenu une maîtrise sur les questions de « sexe, mondialisation et droits » (Master’s in Gender, Globalisation and Rights) de l’Université d’Irlande, Galway. Dans sa thèse de fin d’études, elle a exploré les relations entre la violence environnementale fondée sur le sexe, les femmes autochtones, le colonialisme et les droits de la personne.

    Lindsey est ensuite déménagée au soi-disant Canada, commençant à travailler en tant que coordonnatrice des communications pour l’association Pauktuutit Inuit Women of Canada (Association des femmes inuites du Canada), et elle s’est énormément impliquée au sein du mouvement pour la justice climatique. Elle est maintenant la directrice des communications du Indigenous Climate Action (Réseau d’action climatique autochtone).

    IMG_7172

    Alina Przybyl – Migrant Students United

    Je m’appelle Alina Przybyl et je suis une étudiante migrante polonaise. Je suis une nouvelle diplômée du programme Assaulted Women and Children Counsellor/Advocate (conseillère / défenseure des femmes et des enfants victimes d’agression) au Collège George Brown de Toronto et je fais du recrutement au sein du Migrant Students United (Syndicat des étudiants migrants) depuis mars dernier.
    OFL rally

    Liisa Schofield, la Coalition anti-pauvreté de l’Ontarios

    Liisa Schofield est une organisatrice élue au sein de la Coalition anti-pauvreté de l’Ontario pour la campagne « Raise the Rates » (Augmentons les taux) dont le but est d’augmenter les taux d’aide sociale en Ontario, et pour des campagnes ayant pour but d’obtenir des refuges et des logements à Toronto en pleine crise continue du logement et de l’itinérance. Liisa a grandi en Ontario au sein d’une famille bénéficiaire de l’aide sociale et elle est devenue politisée adolescente lorsque Mike Harris a coupé l’aide sociale de 21,6 %. Elle intègre des stratégies d’organisation syndicale et d’organisation communautaire.

    Vous avez manqué le webisode en direct? Regardez la vidéo ci-dessous.

    Coanimatrices du webisode 4

    debra

    Debra Maxfield, présidente du Comité de coordination des travailleurs des soins de santé du SCFP-Ontario

    carrielynn

    Carrie Lynn Poole-Cotnam, présidente du secteur des services sociaux du SCFP-Ontario

    Spécialistes invités du webisode 3

    candace_cropped

    Candace Rennick, secrétaire-trésorière du SCFP-Ontario

    Née et ayant grandi à Peterborough (Ontario), Candace Rennick est membre du SCFP depuis qu’elle a commencé à travailler pour un établissement de soins de longue durée local alors qu’elle était âgée de 16 ans.

    Candace est devenue déléguée syndicale et membre d’un comité de négociation à 19 ans, et elle a été élue présidente de la section locale 2280 du SCFP à 22 ans, un poste qu’elle a occupé pendant sept ans. Candace a été élue pour la première fois au Conseil exécutif du SCFP-Ontario en 2002, alors qu’elle a occupé le poste de vice-présidente pendant quatre mandats.

    En 2010, Candace a écrit une page d’histoire lorsqu’elle a été élue secrétaire-trésorière du SCFP-Ontario, le plus important syndicat de la province, devenant la première femme et la plus jeune personne jamais élue à ce poste.

    Candace est également une vice-présidente régionale au Conseil exécutif national du SCFP, un poste qu’elle occupe depuis 2003. Depuis qu’elle est membre du Conseil exécutif national du SCFP, Candace a siégé sur de nombreux comités nationaux, en plus de représenter le SCFP à l’échelle internationale avec le partenaire mondial du syndicat, l’Internationale des services publics.

    florence

    Florence Mwangi, préposée aux services de soutien à la personne et membre du SCFP

    sharleen

    Sharleen Stewart, présidente du SIES soins de santé

    L’aînée de six enfants, Sharleen Stewart a grandi à Saskatoon (Saskatchewan). Elle dit que sa mère l’a inspirée à être une femme forte et indépendante et que son père lui a enseigné l’importance de l’amour et du respect.

    Dès le début de sa carrière en tant que travailleuse de première ligne en milieu hospitalier, Sharleen a toujours été une militante. N’ayant jamais eu peur de défendre ce en quoi elle croit, elle a passé des dizaines d’années à faire entendre haut et fort les voix des travailleurs de la santé et à promouvoir l’égalité, le respect et la dignité. Elle sait que le travail acharné devrait être récompensé de manière juste et équitable, peu importe le sexe, la race et les croyances.

    La capacité de Sharleen d’agir comme médiatrice et de trouver un terrain d’entente est au cœur de sa personnalité axée sur la recherche de solutions. Elle se considère comme une personne qui soutient les gens afin de les aider à aller là où ils doivent être. Ce ne sont là que quelques-unes des qualités qui ont fait qu’elle est devenue la première femme élue au poste de présidente du SIES soins de santé en 2003.

    En tant que vice-présidente internationale du SIES, Sharleen est la première femme canadienne à siéger au sein du Conseil exécutif international du SIES. Elle est également la première femme du SIES à siéger au Comité exécutif du Congrès du travail du Canada.

    Fière Métisse, Sharleen est honorée et reconnaissante de représenter les 60 000 membres du SIES soins de santé. Elle croit qu’elle est née pour être une dirigeante du mouvement syndical.

    Comme mère et grand-mère, Sharleen comprend l’importance de créer des solutions innovantes et durables qui profitent non seulement aux travailleurs actuels, mais aux générations futures également.

    Grâce au travail acharné et à l’innovation, Sharleen considère le SIES soins de santé comme étant un syndicat du 21e siècle axé sur la recherche de solutions; un syndicat qui rend la vie de tous les membres meilleure, et ils le savent; et un syndicat qui apprend aux employeurs et aux gouvernements que le mouvement syndical est un partenaire précieux, non pas un adversaire.

    jackie

    Jackie Esmond, avocate du SCFP

    Jackie Esmond une avocate du SCFP. Avant de se joindre au SCFP, elle a exercé le droit axé sur l’intérêt public. Elle a entre autres participé à la Commission d’enquête sur Ipperwash, à la Commission d’enquête sur la médecine légale pédiatrique en Ontario et à la Commission de vérité et réconciliation.

    Vous avez manqué le webisode en direct? Regardez la vidéo ci-dessous.

    Coanimatrices du webisode 3

    Dawn Bellerose

    Dawn Bellerose, membre du Conseil exécutif du SCFP-Ontario, représentante des travailleurs autochtones, présidente du Comité des droits de la personne du SCFP-Ontario et membre de la Première nation de Thessalon

    kimalee

    Kimalee Phillip, conseillère aux droits de la personne du SCFP national

    Spécialistes invités du webisode 3

    sara

    Sarah Jama, organisatrice communautaire et cofondatrice du Disability Justice Network of Ontario

    Sarah Jama est une organisatrice communautaire de Hamilton (Ontario). Elle est la cofondatrice du Disability Justice Network of Ontario (DJNO), une organisation déterminée à assurer le pouvoir politique et communautaire des personnes ayant un handicap. Elle travaille présentement au Hamilton Centre for Civic Inclusion en tant que coordonnatrice principale des programmes. À ce poste, elle crée des programmes de leadership pour les jeunes sur l’organisation à l’intérieur et à l’extérieur des structures politiques, à être offerts localement dans différentes écoles.

    CUPE Trans Pride March (3)

    Susan Gapka, membre du Conseil exécutif du SCFP-Ontario et représentante des travailleurs du triangle rose

    Susan Gapka est une militante dévouée de la justice sociale mettant à profit ses antécédents de travail sur le logement abordable, l’itinérance, la santé mentale, la réduction des risques et les préoccupations des lesbiennes, des gais, des bisexuels et des trans depuis qu’elle est sortie du placard en tant que leader communautaire il y a plus de 20 ans.

    En tant que fondatrice et présidente du Trans Lobby Group, Susan a contribué à mener une longue campagne afin de persuader le ministre de la Santé à financer la chirurgie de changement de sexe pour les personnes trans de l’Ontario, aidé à changer la désignation de sexe contenue dans la Loi sur les statistiques de l’état civil afin que les documents légaux des personnes trans reflètent plus fidèlement l’identité avec laquelle elles vivent et aidé à modifier le Code des droits de la personne de l’Ontario pour inclure les termes ‘identité sexuelle’ et ‘expression sexuelle’.

    Susan a siégé au Toronto Local Advisory Committee et a été représentante de Toronto au sein du projet de recherche pancanadien Chez Soi, la composante « Logement » de la Commission de la santé mentale du Canada.

    Elle a également siégé au conseil d’administration de Fierté Toronto, qui a accueilli l’événement Fierté mondiale 2014, et elle l’ex-directrice régionale centrale de Fierté Canada Pride pour l’Ontario.

    Susan est à l’emploi du The 519 depuis 2015 au Service de l’éducation en tant que facilitatrice à l’éducation et à la formation. Elle a été élue au Comité du triangle rose du SCFP-Ontario en décembre 2017 et nommée au Comité national du triangle rose du SCFP en janvier 2018. En décembre 2018, Susan a été élue au Comité des femmes du SCFP-Ontario. En juillet 2019, Susan a été nommée au Conseil exécutif du SCFP-Ontario en tant que représentante des travailleurs du triangle rose.

    Susan possède un diplôme de sciences politiques de l’Université York et un diplôme en travail communautaire du George Brown College.‎

    michael

    Michael Freeman, conseiller national à l’égalité pour les personnes ayant un handicap

    Vous avez manqué le webisode en direct? Regardez la vidéo ci-dessous.

    Ressources

    Coanimatrices du webisode 2

    78501157_10157383137495660_6509593300154974208_o

    Yolanda McClean, présidente de la section canadienne de la CBTU et deuxième vice-présidente du SCFP-Ontario

    Défenseure de la lutte pour l’égalité, Yolanda McClean est la vice-présidente de la diversité du SCFP national et la deuxième vice-présidente du SCFP-Ontario. C’est une voix progressiste pour le changement au SCFP, au sein du mouvement syndical et dans la collectivité.

    Yolanda est la présidente de la Coalition of Black Trade Unionists (Coalition des syndicalistes noirs), étant une ardente défenseure des travailleurs noirs au sein du mouvement syndical et incitant les travailleurs syndiqués à mieux répondre aux besoins et aux aspirations des travailleurs noirs.

    En tant que vice-présidente de l’égalité de la section locale 4400 du SCFP (qui représente 13 000 travailleurs de l’éducation à Toronto), Yolanda a une expérience directe avec les luttes des travailleurs, particulièrement les travailleurs à temps partiel, pour de meilleurs salaires et avantages sociaux, de bonnes conditions de travail et des services publics forts.

    IMG_4031

    Brittany Nisbett, membre du Conseil exécutif du SCFP-Ontario et secrétaire-archiviste de la section locale 2977 du SCFP

    Brittany Nisbett est une membre à titre personnel du SCFP-Ontario et la coprésidente du Comité de la santé et de la sécurité du SCFP-Ontario. Elle est également secrétaire-archiviste de la section locale 2977 du SCFP, un poste qu’elle occupe depuis 2016. La passion de Brittany c’est d’aider les autres, c’est cette passion qui la pousse à être une militante au sein du SCFP. Brittany vient de la région de Niagara où elle travaille dans les services aux personnes atteintes d’un handicap de développement.

    Spécialistes invités du webisode 2

    Kaitlyn Gonsalves Headshot

    Kaitlyn Gonsalves possède une maîtrise ès sciences de la santé et un baccalauréat ès sciences avec mention, elle est membre de la section locale 3902 du SCFP et elle est candidate à la maîtrise en sciences de la santé de l’Institute of Medical Science (Institut des sciences médicales) de l’Université de Toronto

    Kaitlyn Gonsalves s’efforce d’avoir des discussions approfondies et nuancées au sujet des problèmes de santé complexes. Elle défend farouchement les patients racisés afin qu’ils demeurent au cœur des solutions en santé, tout en se portant à la défense des patients au sein des communautés racisées mal desservies. Elle défend avec passion les communautés vulnérables afin qu’elles aient un accès égal et équitable aux soins de santé. Elle approfondit constamment ses connaissances au sujet des déterminants sociaux de la santé et acquièrent de nouveaux apprentissages au sujet des mouvements abolitionistes carcéraux et policiers, avec comme objectif d’apprendre les chevauchements subtils de la race, de l’ethnicité, du sexe, du genre et de l’inégalité. Elle se concentre sur le droit à la santé pour tous. Kaitlyn a une expertise en neuroscience, en psychologie, en santé publique, ainsi qu’en application et en mise en œuvre des connaissances en soins de santé. Kaitlyn possède un baccalauréat ès sciences avec mention en psychologie, neuroscience et comportement de l’Université McMaster. Elle est candidate à la maîtrise en sciences de la santé sur la recherche translationnelle en médecine de l’Institute of Medical Science de la faculté de médecine de l’Université de Toronto et elle est membre de la section locale 3902 du SCFP.

    FullSizeRender

    Tanya Williams, membre de la section locale 1156 du SCFP et travailleuse du Réseau universitaire de santé

    Tanya Williams travaille dans le secteur de la santé depuis plus de 20 ans et elle sait personnellement ce que cela signifie d’être un travailleur de première ligne.

    Dans le passé, elle a entre autres travaillé dans des centres médicaux de soins de courte durée et de soins complexes et des établissements de soins de longue durée.

    C’est une défenseure des droits des travailleurs blessés, des droits des femmes et de l’égalité des sexes, pour ne nommer que ceux-là, depuis plus de dix ans.

    Récemment, elle a exercé des pressions et travaillé avec d’autres pour améliorer les mesures de protection pour les travailleurs de la santé, entre autres le changement des lois afin de protéger les travailleurs de la santé contre la violence.

    En plus de son militantisme et d’être une travailleuse de première ligne, c’est la mère d’un merveilleux garçon de dix ans et elle aime passer le plus de temps possible avec lui. Elle défend également les autres.

    ps

    Paul Sylvestre, conseiller en santé et sécurité du SCFP

    Paul Sylvestre est conseiller syndical au Service de santé et de sécurité du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP). Il défend les membres du SCFP dans les secteurs de la santé, des services sociaux, municipal, des conseils scolaires et de l’enseignement postsecondaire. Tout au long de ses années en tant que militant et instructeur, il a acquis des connaissances au sujet des préoccupations directement auprès des travailleurs dans divers lieux de travail des secteurs public et privé du sud de l’Ontario. Sa passion réside dans la recherche du consensus parmi les parties intéressées afin d’améliorer les conditions en termes de santé et de sécurité pour toutes les personnes au lieu de travail. Il travaille présentement au bureau régional du SCFP à Markham (Ontario).

    Vous avez manqué le webisode en direct? Regardez la vidéo ci-dessous.

    Coanimatrices du webisode 1

    lauralaura

    Laura Walton, présidente du Conseil des syndicats des conseils scolaires de l’Ontario

    carrielynn

    Carrie Lynn Poole-Cotnam, présidente du secteur des services sociaux de l’Ontario du SCFP

    Carrie Lynn Poole-Cotnam est la présidente du secteur des services sociaux de l’Ontario du SCFP. Carrie Lynn est la trésorière de la Coalition ontarienne pour de meilleurs services éducatifs à l’enfance et la récipiendaire du prix Olivia Chow de 2017 remis à un défenseur des services de garde. Carrie Lynn vient d’Ottawa et est une fière membre de la section locale 503 du SCFP, dont elle est la secrétaire.

    Spécialistes invités du webisode 1

    Nigel Barriffe Photo March 2020

    Nigel Barriffe, dirigeant du Elementary Teachers of Toronto

    Organisateur communautaire, professeur à l’élémentaire et dirigeant du Elementary Teachers of Toronto, Nigel est membre du conseil d’administration du Canadian Anti-Hate Network (Réseau canadien de lutte contre la haine), président du conseil d’administration de l’Alliance urbaine sur les relations interraciales et membre de la coalition Good Jobs For All (De bons emplois pour tous). Le travail de militantisme de Nigel se concentre sur un enseignement public de qualité, de bons emplois verts et une société plus juste pour tous, en classe et à l’extérieur de la salle de classe.

    carolyn

    Carolyn Ferns, coordonnatrice, politiques publiques, de la Coalition ontarienne pour de meilleurs services éducatifs à l’enfance

    Carolyn Ferns est la coordonnatrice, politiques publiques, de la Coalition ontarienne pour de meilleurs services éducatifs à l’enfance. Carolyn possède un baccalauréat et une maîtrise avec une spécialisation relative à la petite enfance. Elle est membre du conseil d’administration de Un enfant, une place et du Childcare Resource and Research Unit (Unité de ressources et de recherche sur les services de garde). Carolyn est une représentante des services de garde au sein du Comité de coordination des travailleurs des services sociaux du SCFP-Ontario, siège au sein du Groupe de travail national de la garde à l’enfance du SCFP et est membre de la section locale 2484 du SCFP.

    dolly

    Doly Begum, députée provinciale néodémocrate de l’Ontario de Scarborough-Sud-Ouest

    Doly Begum est la députée provinciale néodémocrate de l’Ontario de Scarborough-Sud-Ouest. Elle est arrivée au Canada alors qu’elle était enfant avec ses parents et son plus jeune frère et elle a vécu à Scarborough la majeure partie de sa vie.

    Doly a été la coordonnatrice en chef de la campagne provinciale Gardons les services d’électricité publics qui a réussi à empêcher la privatisation de Toronto Hydro et de Wasaga Distribution. C’est l’ex-coprésidente de la Coalition de la santé de Scarborough et vice-présidente du centre communautaire Warden Woods, où elle a travaillé fort pour améliorer la vie de la population de Scarborough.

    Doly est diplômée de l’Université de Toronto et possède une maîtrise en développement, administration et planification du University College de Londres. Elle a été élue à l’Assemblée législative de l’Ontario en juin 2018 et est la première Canadienne d’origine bangladaise à occuper un poste élu à n’importe quel ordre au Canada. À Queen’s Park, Doly est la porte-parole officielle de l’opposition en matière d’apprentissage des jeunes enfants et de garde d’enfants et elle est également whip adjointe.

    romana

    Romana Siddiqui, Ontario Parent Action Network) (Réseau d’action des parents de l’Ontario)

    De parents immigrants pakistanais, elle est née et a grandi à Toronto et c’est une « maman soccer » de trois jeunes athlètes. Elle a grandi à North York et a obtenu un diplôme de premier cycle en sciences politiques de l’Université York. En raison du travail que fait son mari, sa famille a vécu à Kingston (Ontario) et à London (Ontario), avant de s’établir à Mississauga. Elle s’implique au sein du conseil scolaire depuis quelques années et, plus récemment, dans la défense des services communautaires. Elle se passionne pour les questions de justice sociale et aime dire la vérité aux personnes au pouvoir. Ayant été un parent au foyer depuis de nombreuses années, elle cherche la meilleure façon de se servir de sa voix pour se prononcer sur des questions qui affectent sa collectivité.

    Documents