TORONTO – La décision du tribunal d’invalider les efforts déployés par le gouvernement conservateur de Ford pour réduire le financement approuvé démocratiquement de centaines d’organisations étudiantes de l’Ontario représente une véritable victoire pour les étudiants et les employés des universités de la province, selon le dirigeant du plus grand syndicat de l’Ontario.

« Nous sommes ravis d’apprendre que les tribunaux ont fortement condamné les attaques des conservateurs de Ford contre les droits et services des étudiants dans les campus », a déclaré aujourd’hui Fred Hahn, président du SCFP-Ontario.

« Cette nouvelle peut seulement être décrite comme une grande victoire pour les étudiants, les employés des universités et les autres membres de la communauté de l’enseignement postsecondaire, et comme une défaite majeure pour les conservateurs de Ford », a-t-il ajouté. « Grâce à cette victoire, les services indispensables aux étudiants qui avaient été éliminés par suite de l’attaque des conservateurs de Ford seront rétablis. »

Cette décision annule l’initiative des conservateurs de Ford cyniquement intitulée Liberté de choix des étudiants qui a forcé les universités et les collèges à rendre optionnels les frais obligatoires payés démocratiquement par les étudiants dans les campus de l’Ontario. Ces petits prélèvements permettent de financer une large gamme de services dans les établissements d’enseignement postsecondaire de l’Ontario, notamment les syndicats étudiants, les journaux et stations de radio des campus, les services aux survivants(es) des agressions sexuelles, les lieux positifs pour les femmes et les personnes LGBTQIA et les groupes de recherche d’intérêt public.

La Fédération canadienne des étudiantes et étudiants (FCEE) et la Fédération des étudiants de York (YFS) ont donc intenté une poursuite contre le gouvernement, en faisant valoir que la soi-disant Liberté de choix des étudiants a été mise en œuvre dans un but illégitime et conçue de mauvaise foi.

Le tribunal, composé de trois magistrats, a approuvé les fédérations étudiantes, ordonnant l’annulation des directives et ordonnant au gouvernement de verser à la YFS et à la FCEE des frais de 15 000 $.

« Lorsque les conservateurs de Ford ont attaqué les syndicats étudiants et les organisations étudiantes l’an dernier, il était clair qu’ils tentaient de réduire au silence les étudiants et les employés des universités », a déclaré Janice Folk-Dawson, présidente du comité de coordination des employés des universités de l’Ontario du SCFP (OUWCC), qui représente les membres du SCFP qui travaillent dans les établissements d’enseignement postsecondaire de la province.

« Notre syndicat est fier d’avoir soutenu la YFS et la FCEE et toutes les organisations étudiantes qui se sont opposées à cette attaque contre les droits des étudiants. Nous devons les féliciter pour avoir défendu nos communautés universitaires et dénoncer ces injustices devant les tribunaux. Ce faisant, ils ont remporté une victoire pour les étudiants, les employés des universités et tout l’Ontario », a-t-elle conclu.

-30-

Pour obtenir des renseignements supplémentaires, veuillez communiquer avec :

Fred Hahn, président du SCFP-Ontario, au 416 540-3979
Kevin Wilson, Service des communications du SCFP, au 416 821-6641

KW:gb/sepb491

Inscrivez-vous pour recevoir des nouvelles du SCFP-Ontario.

Votre nom au complet (champ obligatoire)

Votre courriel (champ obligatoire)

Êtes-vous membre du SCFP?
OuiNon