HAMILTON (ONTARIO) – Lorsque les conservateurs de Doug Ford sont entrés au pouvoir l’été dernier, ils ont fait de vagues promesses qu’ils allaient mettre fin à la médecine de couloir, qu’ils allaient améliorer la capacité du système et qu’il n’y aurait pas de mises à pied du personnel dans le secteur public, tout en affirmant qu’ils allaient réduire les dépenses gouvernementales pour les services. Maintenant, un an plus tard, est-ce que les conservateurs ont tenu leurs promesses? Ce qu’ils font vraiment pour améliorer l’accès aux soins par les patients est au cœur de Protecting What Matters Most (Protéger ce qui compte le plus), un nouveau rapport du Conseil des syndicats d’hôpitaux de l’Ontario (CSHO) qui sera rendu public le mercredi 10 juillet (10 h 00) dans la salle du conseil de la section locale 7800 du SCFP, 795, rue King Est, Hamilton.

Protecting What Matters Most examine les restrictions des dépenses du ministère de la Santé soulignées dans le budget de 2019 tout en tenant compte de l’inflation, des pressions sur les coûts causés par la croissance de la population et le vieillissement de la population, puis en tentant de prévoir combien de membres du personnel dans les hôpitaux et de lits dans les hôpitaux seraient coupés. Le rapport comprend des prévisions quant aux coupures de lits et de personnel spécifiques à Hamilton.

Pour les services en milieu hospitalier, les réelles coupures dans le financement prévues par le gouvernement conservateur pour les prochaines années sont, en fait, « bien au-delà des premières prévisions et particulièrement alarmantes étant donné que nous sommes dépassés aujourd’hui avec un manque sérieux de capacité d’hospitalisation », de dire le président du CSHO-SCFP, Michael Hurley. « Les conservateurs sont sur la bonne voie pour assurer une crise d’accès aux patients tout en utilisant une restructuration massive du système de santé pour détourner l’attention des coupures dans le personnel, les lits et la capacité d’hospitalisation. »

Plutôt que de « protéger ce qui compte le plus », les plans des conservateurs signifient que les hôpitaux sont particulièrement ciblés.

-30-

Pour obtenir des renseignements supplémentaires, veuillez communiquer avec :

Michael Hurley, président du CSHO-SCFP, au 416-884-0770

Stella Yeadon, Service des communications du SCFP, au 416-559-9300 ou à [email protected]

SEPB491/EW

Inscrivez-vous pour recevoir des nouvelles du SCFP-Ontario.

Votre nom au complet (champ obligatoire)

Votre courriel (champ obligatoire)

Êtes-vous membre du SCFP?
OuiNon