Le 17 octobre 2019 marque le 27e anniversaire de la déclaration par les Nations Unies de la Journée internationale pour l’élimination de la pauvreté. Nous vivons à une époque de développement et de croissance économiques sans précédent, d’avancées technologiques et de gains financiers abondants; toutefois, le nombre de personnes vivant dans la pauvreté ne cesse d’augmenter. C’est un scandale moral que les plus riches voient leur part de la richesse mondiale augmenter rapidement tandis que le reste d’entre nous ne cesse de s’appauvrir.

L’inégalité des revenus augmente partout dans le monde et, en Ontario, nous voyons l’écart croître chaque année. Les conséquences de l’inégalité des revenus sont ressenties de façon disproportionnée par les femmes, les personnes racisées, les jeunes, les Autochtones, les personnes ayant un handicap et le LGBTA.

Afin de vraiment régler le problème d’inégalité des revenus et de prendre des mesures significatives pour éliminer la pauvreté en Ontario, nous avons besoin de services publics universels de grande qualité. Nous avons besoin de bons emplois et d’emplois sûrs, ainsi que d’un salaire minimum qui permet aux travailleurs de vivre dans la dignité. Tous les Ontariens doivent avoir accès à un logement décent, à des aliments sains et à une eau propre, à un système de santé universel, à une éducation gratuite de la maternelle au postsecondaire, ainsi qu’à un transport en commun accessible.

Pour ce faire, les entreprises et les riches doivent payer leur juste part d’impôts. Et nous avons besoin d’un gouvernement qui est prêt à prendre des mesures pour assurer des investissements dans les services publics et les soutiens qui sont essentiels pour éliminer la pauvreté. En Ontario, le gouvernement conservateur de Doug Ford a plutôt coupé des milliards de dollars dans les services publics afin de payer pour les allégements fiscaux accordés aux plus riches.

La campagne Les communautés et non pas les coupures du SCFP-Ontario monte la résistance au sein de nos collectivités contre les coupures imposées par les conservateurs de Doug Ford. L’objectif de cette campagne est de protéger les services publics et les bons emplois dans chaque collectivité de cette province. Elle améliore nos efforts historiques et constants en tant que syndicat pour améliorer les salaires, les pensions et les conditions de travail. Elle fait partie de notre travail qui consiste à construire une classe ouvrière et à s’opposer à la montée de la haine qui est utilisée de façon cynique par certains pour diviser les travailleurs.

Au SCFP-Ontario, nous sommes déterminés à bâtir un Ontario meilleur et plus durable pour tous. Nous sommes déterminés à nous organiser et à faire campagne pour éliminer la pauvreté de notre vivant. Ensemble, avec nos sections locales, nos membres et nos alliés, en travaillant au sein de nos collectivités, nous y parviendrons.

Inscrivez-vous pour recevoir des nouvelles du SCFP-Ontario.

Votre nom au complet (champ obligatoire)

Votre courriel (champ obligatoire)

Êtes-vous membre du SCFP?
OuiNon