Le 28 avril est le Jour de deuil national en l’honneur des travailleurs tués ou blessés au travail. Nous prenons le temps, au cours de cette journée, pour nous rappeler les travailleurs décédés. Le SCFP-Ontario profite également de l’occasion pour se joindre aux alliés afin de lutter pour des lois qui améliorent et renforcent la santé et la sécurité des travailleurs partout en Ontario.

Aux quatre coins du pays, les accidents de travail sont en hausse. C’est extrêmement préoccupant étant donné que dans notre propre province, les conservateurs de Doug Ford procèdent à de vastes coupures qui augmentent de façon dramatique le risque de blessures pour nos membres et tous les travailleurs de l’Ontario. En un an seulement, la province a annulé des protections en matière de travail durement acquises et le ministère du Travail a ordonné au personnel de cesser d’effectuer des inspections proactives des lieux de travail en faveur d’un système en ligne où les employeurs rapportent si le lieu de travail répond aux obligations en matière de santé et de sécurité. Ces deux actions à elles-seules mettent des vies en danger, alors que les employeurs adoptent la nouvelle doctrine de Doug Ford qui est d’éliminer la responsabilité des entreprises.

Cette année, le SCFP-Ontario a perdu quatre membres qui sont décédés au travail. C’est quatre de trop. Ces événements tragiques doivent nous inspirer à en faire plus pour lutter contre toutes les propositions de coupures à la santé et à la sécurité. Les familles ont le droit de savoir que leurs êtres chers reviendront à la maison à la fin de la journée. Cependant, les accidents de travail sont en hausse en Ontario. En mars, on a signalé que les accidents ayant entraîné un arrêt de travail ont augmenté de 33 pour cent depuis 2015 et, en 2018, le nombre d’accidents de travail mortels est passé à 228. Mais ce sont là les chiffres officiels. Les expériences de nos membres nous disent que le nombre est probablement beaucoup plus élevé.

Les emplois précaires sont des emplois dangereux, et les conservateurs de Doug Ford ont éliminé des lois du travail décentes avec le projet de loi 148 et ont annulé l’augmentation du salaire minimum à 15 $, laissant des millions de travailleurs coincés dans un emploi précaire.

Étant donné que cette année le Jour de deuil est un dimanche, le SCFP-Ontario encourage tout le monde à prendre un moment pour se rappeler des travailleurs qui sont décédés. Et veuillez prendre le temps de dire à votre député provincial local que vous n’êtes pas satisfait de l’orientation actuelle qui consiste à réduire des protections en matière de sécurité pour les travailleurs. Ou mieux encore, joignez-vous au SCFP-Ontario, et à nos alliés, pour résister à ces coupures dangereuses et néfastes qui affectent chaque secteur et chaque région de la province. Des protections simples réduiront les accidents de travail et le gouvernement doit légiférer davantage de protections, pas moins.

Nous implorons les gouvernements et les employeurs à investir dans la prévention, y compris des comités de la santé et de la sécurité forts. Entre-temps, le SCFP-Ontario ira de l’avant avec ses vastes campagnes de lutte contre la violence, il continuera d’exercer des pressions sur la province pour qu’elle rétablisse les inspections proactives et il continuera de lutter chaque jour pour voir à ce que les employeurs qui refusent de s’acquitter de leur obligation qui est d’assurer un lieu de travail sécuritaire soient sévèrement punis. Nos vies en dépendent.

Nous vous prions d’accepter nos sentiments de solidarité.

 

 

Le président du SCFP-Ontario,                                                       La secrétaire-trésorière du SCFP-Ontario,

 

 

 

 

Fred Hahn                                                                                        Candace Rennick

Inscrivez-vous pour recevoir des nouvelles du SCFP-Ontario.

Votre nom au complet (champ obligatoire)

Votre courriel (champ obligatoire)

Êtes-vous membre du SCFP?
OuiNon