En vertu du projet de loi 175, des réformes accéléreront et encourageront la privatisation des soins à domicile et des services hospitaliers. Des milliers d’emplois dans les réseaux locaux d’intégration des services de santé sont grandement menacés. Ce sont les mauvaises réformes, au mauvais moment.

Le SCFP-Ontario vous demande de signer cette lettre afin de dire au gouvernement conservateur de Doug Ford de garder la coordination des soins à domicile et les services hospitaliers publics et de garantir une sécurité d’emploi et des conditions de travail équitables pour le personnel dévoué des réseaux locaux d’intégration des services de santé. Demandez à vos amis, à votre famille et à vos collègues de travail de faire de même!

Monsieur le premier ministre et mesdames et messieurs députés provinciaux,

Je suis très préoccupé que, malgré la pandémie, votre gouvernement se hâte d’apporter des changements chaotiques à notre système de santé qui diminueront l’accès aux soins à domicile et communautaires par les patients et privatiseront les soins en milieu hospitalier.

Je tiens à être clair à l’effet que je suis farouchement opposé à l’augmentation de l’offre par le secteur privé de services de santé en Ontario et je vous demande de mettre fin aux réformes en cours avec le projet de loi 175 qui accéléreront et encourageront la privatisation des soins à domicile et des services hospitaliers.

En démantelant les réseaux de santé de l’Ontario – qui coordonnent les soins à domicile et les soins communautaires – et en dispersant leur rôle à des centaines de prestataires de services de santé différents – dont certains seront à profit, votre gouvernement adhère à une réforme de privatisation détournée qui nuira aux patients et à la main-d’œuvre principalement féminine qui offre ces services.

Vos réformes privatiseront également les services hospitaliers en étendant le rôle des hôpitaux privés; en permettant aux gestionnaires à but lucratif sans licence d’offrir des soins improvisés dans des hôtels et autres endroits; et en permettant aux entreprises de soins à domicile – dont bon nombre sont à but lucratif – de prendre soin des patients dans des hôpitaux.

Ce sont les mauvaises réformes, au mauvais moment.

Je veux que votre gouvernement promette de garder la coordination des soins à domicile et les services hospitaliers publics et qu’il garantisse une sécurité d’emploi et des conditions de travail équitables au personnel dévoué des réseaux locaux d’intégration des services de santé.

Je vous prie d’accepter l’expression de mes sentiments distingués.

Votre nom
Votre courriel

Entrez votre adresse

 

Votre nom au complet (champ obligatoire)

Votre courriel (champ obligatoire)

Votre député provincial (champ obligatoire)

Êtes-vous membre du SCFP?
OuiNon

Aimeriez-vous que le SCFP-Ontario communique avec vous au sujet de cette campagne et d’autres campagnes?
Oui