DITES À VOTRE DÉPUTÉ PROVINCIAL QU’IL DOIT SOUTENIR LE PROJET DE LOI 13, LA LOI SUR LE TEMPS ALLOUÉ AUX SOINS EN DEUXIÈME LECTURE

Le 28 octobre, le projet de loi 13, la Loi sur le temps alloué aux soins, ira en deuxième lecture à l’Assemblée législative de l’Ontario. Le projet de loi assurerait une moyenne minimale quotidienne de quatre heures de soins pratiques par résident dans chaque foyer de soins de longue durée de la province. Le projet de loi reflète les recommandations du propre groupe consultatif spécial du ministère des Soins de longue durée sur les effectifs des soins de longue durée.

C’est la quatrième fois que ce projet de loi fait l’objet d’un débat à l’Assemblée législative de l’Ontario. La dernière fois qu’il a fait l’objet d’un débat, pratiquement à la fin du mandat du gouvernement libéral, chaque député provincial conservateur s’était prononcé en faveur en deuxième lecture.

La pandémie de la COVID-19 a exposé davantage à quel point une norme de soins imposée par la loi est essentielle. Sans cela, les résidents des foyers de soins de longue durée, l’épicentre de la crise, sont plus vulnérables que jamais.

Les députés provinciaux doivent soutenir la Loi sur le temps alloué aux soins en deuxième lecture afin qu’elle soit référée au comité pour des audiences publiques, puis en troisième lecture, avant un vote final pour que le projet de loi devienne une loi.

Et le gouvernement a la capacité de faire adopter un projet de loi à la hâte, ce qu’il a souvent fait depuis le début de la pandémie.

Nos représentants doivent agir et soutenir le projet de loi 13 afin de voir à ce que les travailleurs de première ligne aient le temps pour soigner..

Monsieur le premier ministre Ford, Madame la ministre de la Santé et ministre des Soins de longue durée et votre député provincial,

Votre gouvernement a reconnu les conséquences inimaginables de la COVID-19 dans les foyers de soins de longue durée. Vous avez dit que les travailleurs de première ligne étaient des héros – et vous avez spécifiquement mentionné les contributions des préposés aux services de soutien à la personne et des infirmiers qui prennent soin de nos aînés. De plus, avez dit ouvertement que le système est « déficient ».

Il est maintenant temps d’agir. Pendant des années, de nombreuses personnes ont affirmé que les personnes âgées dans les foyers de soins de longue durée et que les travailleurs dévoués de la santé qui en prennent soin ont besoin d’une norme de quatre heures de soins quotidiens par résident imposée par la loi, selon les heures travaillées et non pas les heures payées. Cet été, le propre groupe d’experts du gouvernement sur les effectifs a réitéré cette recommandation.

Le 28 octobre, vous avez l’occasion d’agir, de suivre l’exemple des experts et de soutenir les aînés et les travailleurs de la santé de première ligne qui en prennent soin en appuyant le projet de loi 13, la Loi sur le temps alloué aux soins.

Pour nos parents et nos grands-parents, ainsi que pour les travailleurs des foyers de soins de longue durée de cette province, vous devez voter en faveur du projet de loi 13 et voir à ce qu’ils aient le temps pour soigner.

Et nous savons tous que votre gouvernement a le pouvoir d’accélérer l’adoption de projets de loi. Vous l’avez fait plusieurs fois au cours des six derniers mois. Ne faites pas que voter en deuxième lecture du projet de loi 13; servez-vous de votre pouvoir pour en faire une loi en Ontario dès que possible.

Je vous prie d’accepter l’expression de mes sentiments distingués.

Votre nom
Votre courriel

Entrez votre adresse

 

Votre nom au complet (champ obligatoire)

Votre courriel (champ obligatoire)

Votre député provincial (champ obligatoire)

Êtes-vous membre du SCFP?
OuiNon

Aimeriez-vous que le SCFP-Ontario communique avec vous au sujet de cette campagne et d’autres campagnes?
Oui