Il faut agir.

Agissons pour l’adoption d’une loi imposant une norme de soins pour les résidents des foyers de soins infirmiers.

Depuis 1992, la complexité des besoins en matière de soins des résidents des foyers de soins de longue durée de l’Ontario, dont la majorité sont âgés de 85 ans ou plus, a augmenté de façon importante. Soixante-treize pour cent des résidents souffrent d’une certaine forme d’Alzheimer ou de démence, et la plupart ont besoin d’aide pour s’alimenter, se laver, faire leur toilette et sortir du lit.

Pourtant, l’Ontario finance les soins de longue durée à un niveau plus bas qu’à peu près n’importe quelle autre province canadienne. Le résultat du manque de financement provincial est qu’il n’y a pas suffisamment de membres du personnel pour fournir aux résidents le temps de soins dont ils ont besoin chaque jour pour vivre avec dignité dans les foyers de soins infirmiers de l’Ontario.

Le quatrième jour de chaque mois

Aidons à sensibiliser davantage les gens pour une norme de soins quotidiens de quatre heures par jour pour les résidents des établissements de soins de longue durée. Le quatrième jour de chaque mois, c’est la journée Le temps pour soigner en Ontario et les travailleurs des soins de longue durée, membres du SCFP, ainsi que les supporteurs et les alliés « mettront le bleu en vedette ».

La journée « mettez le bleu en vedette » (#makeitblue) a pour objectif :

  • de sensibiliser davantage les gens sur la nécessité d’avoir une norme de soins de quatre heures par jour, norme imposée par la loi, pour les résidents;
  • d’élargir et de renforcer l’engagement des membres et de la collectivité;
  • d’éduquer les autres et de bâtir une base solide;
  • d’établir des contacts et de faire participer les autres à une action concrète.

Manifestez votre soutien sur les médias sociaux : le quatrième jour de chaque mois, ajoutez un filtre à votre photo de profil sur votre compte Twitter ou Facebook.

http://twibbon.com/support/time-to-care-october-1-2

Ne vous inquiétez pas, vous aurez un aperçu de votre photo avant qu’elle ne soit ajoutée.

makeitbluefr

ttc

Fournissez-nous votre nom et votre adresse de courrier électronique afin de vous tenir informé sur cette question :

Votre nom (champ obligatoire)

Votre adresse de courrier électronique (champ obligatoire)

Onglet vide, Éditez la page pur ajouter du contenu ici
  • Cliquez sur l’onglet « Se tenir informé » et restez en contact avec nous sur les enjeux.
  • Organisez une action dans votre collectivité pour attirer l’attention sur la nécessité de prendre Le temps pour soigner.
  • Communiquez avec nous pour faire une présentation devant une organisation, etc.

Qu’est-ce qui doit changer?

  • Une modification doit être apportée à la Loi de 2007 sur les foyers de soins de longue durée afin d’y inclure une norme de soins imposée par la loi d’un minimum de quatre heures par résident par jour, selon le niveau de gravité des soins requis et la clientèle.
  • Le financement public pour les foyers de SLD doit être lié à l’offre de soins de qualité et à des niveaux de dotation en personnel qui répondent à la norme minimale de quatre heures de soins imposée par la loi.
  • Assurer un financement responsable en rendant les rapports publics sur les niveaux de dotation en personnel dans chaque foyer de SLD de l’Ontario obligatoires.
  • Fournir immédiatement un financement aux établissements spécialisés hébergeant des personnes souffrant de déficiences cognitives qui ont été évaluées comme étant potentiellement agressives, et les doter d’un nombre suffisant de travailleurs formés de façon appropriée.
  • La province doit cesser de fermer des lits de soins continus complexes et des lits de niveaux de soins alternatifs afin de mettre un terme au transfert des patients souffrant de troubles médicaux complexes de l’hôpital vers des foyers de soins de longue durée.