TORONTO (ONTARIO) – La déclaration suivante a été communiquée par Laura Walton, présidente du Conseil des syndicats des conseils scolaires de l’Ontario (CSCSO), et agente négociatrice désignée responsable de négocier une convention collective centrale au nom des 55 000 travailleuses et travailleurs de l’éducation représentés par le Syndicat canadien de la fonction publique.

Aujourd’hui, l’équipe de négociation du SCFP/CSCSO a rencontré le Conseil d’associations des employeurs (CTA) (Council of Trustees’ Associations) et un représentant de la province avec la participation d’un conciliateur du ministère du Travail.

Nos discussions ont porté en partie sur les messages contradictoires du ministre de l’Éducation, l’honorable Stephen Lecce. Nous avons fait référence à ses déclarations dans les médias et nous les avons comparées aux discussions à la table de négociation.

Cependant, la Couronne et le CTA ont confirmé que leur position demeure inchangée. Ils ne modifieront pas les propositions qui nuisent aux élèves en réduisant les services qui leur sont offerts. Ils n’examineront pas les propositions qui permettraient d’offrir des conditions équitables aux travailleuses et travailleurs de l’éducation du SCFP et qui nous permettraient d’offrir des services de qualité. Ils ne semblent pas disposés à collaborer avec nous pour parvenir à une entente qui permettrait d’offrir aux élèves de l’Ontario une bonne éducation bien soutenue, financée par l’état et fournie par le secteur public.

Leur position ne laisse au SCFP et au CSCSO aucun autre choix que de demander au conciliateur de déposer un rapport recommandant de ne pas instituer de commission de conciliation. Cette demande place les membres du SCFP en position de grève légale dès la semaine du 23 septembre.

Les votes de grève se poursuivront dans les sections locales scolaires du SCFP dans tout l’Ontario jusqu’au 15 septembre, et nous annoncerons les résultats le 17 septembre. Nous sommes convaincus que les travailleuses et travailleurs de l’éducation du SCFP fourniront un mandat fort et une indication claire de leur volonté de défendre une entente équitable qui protège les services.

Les travailleuses et travailleurs de l’éducation du SCFP continueront de sensibiliser les parents, les tuteurs, d’autres syndicats, des alliés et d’autres sympathisants de la communauté à l’importance de leurs services et à l’impact négatif des compressions sur nos élèves, les écoles et les collectivités.

-30-

Pour obtenir des renseignements supplémentaires, veuillez communiquer avec :

Mary Unan, Service des communications du SCFP, au 647-390-9839
Laura Walton, présidente du Conseil des syndicats des conseils scolaires de l’Ontario du SCFP, au 613-922-6711

MU:NZ/SEPB491

Inscrivez-vous pour recevoir des nouvelles du SCFP-Ontario.

Votre nom au complet (champ obligatoire)

Votre courriel (champ obligatoire)

Êtes-vous membre du SCFP?
OuiNon