Le 23 décembre, des travailleurs dévoués de la Société d’aide à l’enfance du district de Nipissing et Parry Sound ont été mis en lock-out.

En ajoutant votre nom à la lettre ci-dessous, vous pouvez dire à ces travailleurs que vous soutenez leurs efforts pour protéger les services pour les enfants, les jeunes et les familles à risque.

Lettre :

Je vous écris pour vous faire part de mon soutien pour les travailleurs de la Société d’aide à l’enfance (SAE) de Nipissing et Parry Sound qui sont en lock-out, ainsi que de ma consternation face aux actions de la Société.

Les membres du personnel de première ligne, administratif et de soutien dévoués ont été mis en lock-out par leur employeur parce qu’ils refusent de faire des compromis sur la qualité des services qu’ils offrent – des services qui assurent la sécurité des enfants et des jeunes dans les collectivités du Nord.

Les travailleurs veulent aborder les problèmes au travail qui nuisent aux services de protection de l’enfance dans la région. Ils tentent depuis de nombreux mois d’aborder ces problèmes par l’entremise de la négociation collective.

Mais la SAE de Nipissing et Parry Sound a choisi de mettre en danger les personnes mêmes qu’elle dessert, d’abord en refusant de négocier une entente équitable qui protège les services et, maintenant, en mettant les travailleurs en lock-out juste avant la période des Fêtes – période qui est reconnue depuis longtemps comme étant une période stressante pour les familles vulnérables.

Parallèlement, les travailleurs de la SAE de Nipissing et Parry Sound savent que leur lock-out fait partie d’une tendance plus large de conflits de travail dans les sociétés d’aide à l’enfance de l’Ontario; au cours de l’année 2016, il y a également eu des grèves par les travailleurs des SAE à Guelph, dans le Comté de Wellington et à Peel.

Ce n’est pas une coïncidence que cette agitation se produise après six ans de financement stagnant pour les sociétés d’aide à l’enfance de l’Ontario; la SAE de Nipissing et Parry Sound a elle-même un déficit de près de 3 millions de dollars.

Les travailleurs en lock-out de la SAE de Nipissing et Parry Sound savent que la qualité des services qu’ils offrent et leur capacité à garder les enfants en sécurité dans leurs collectivités ne peuvent être dissociées des fortes pressions financières exercées sur les sociétés d’aide à l’enfance partout dans la province.

Je suis fier d’appuyer ces travailleurs braves et dotés de principes dans leur détermination pour que les enfants, les jeunes et les familles dont ils s’occupent ne paient pas le prix du sous-financement provincial.

Je vous prie d’accepter l’expression de mes sentiments distingués.

Votre nom
Votre courriel

Your Name (required)

Your Email (required)

Votre message de soutien pour les membres de la section locale 2049 du SCFP sera envoyé à :

  • Gisèle Hébert, directrice générale de la SAE de Nipissing et Parry Sound;
  • Joe Rogers, président du conseil d’administration de la SAE de Nipissing et Parry Sound;
  • l’honorable Michael Coteau, ministre des Services à l’enfance et à la jeunesse;
  • Irwin Elman, défenseur provincial des enfants et des jeunes;
  • Vic Fedeli, député provincial de Nipissing;
  • Norm Miller, député provincial de Parry Sound–Muskoka;
  • Monique Taylor, députée provinciale et porte-parole néodémocrate des services à l’enfance et à la jeunesse;
  • Sylvia Jones, députée provinciale et porte-parole conservatrice des services à l’enfance et à la jeunesse.