Monsieur le premier ministre Ford,

Nous sommes en pleine pandémie mondiale qui affecte notre santé et notre économie. Tous les Ontariens – que ce soit les travailleurs de première ligne, nos aînés ou les personnes qui revendiquent l’égalité – sont touchés par cette crise.

Plus que jamais, nous avons besoin d’un plan pour l’avenir qui puise dans les expériences, les connaissances et la force des travailleurs de première ligne que nous reconnaissons tous comme étant des héros.

Mais le nouveau Comité ontarien de l’emploi et de la relance, composé uniquement de ministres et de députés provinciaux conservateurs, manque cette occasion. Bien que, parmi ceux qui seront consultés, il y a, entre autres, les associations de gens d’affaires, les chambres de commerce et les chefs d’entreprises, les travailleurs de première ligne et les syndicats qui les représentent ne font pas partie de la liste.

Les travailleurs de l’Ontario et les syndicats qui les représentent doivent être consultés.

En Colombie-Britannique, les syndicats sont inclus dans quelques groupes de travail sectoriels provinciaux et ont un accès direct à tous les ministères. L’Ontario doit faire de même.

Je vous exhorte à inclure les syndicats dans la liste des groupes à être consultés au sujet de la réouverture de la province.

Nous sommes fiers de représenter les travailleurs sur les lignes de front de cette crise – et leur expertise doit façonner nos plans futurs.

Je vous prie d’accepter, Monsieur le premier ministre, l’expression de mes sentiments distingués.

Votre nom

Votre courriel

Votre nom au complet (champ obligatoire)

Votre courriel (champ obligatoire)

Êtes-vous membre du SCFP?
OuiNon

Souhaiteriez-vous que le SCFP-Ontario communique avec vous au sujet de cette campagne et d’autres campagnes?
Oui