TORONTO (ONTARIO) – Les Ontariens ne devraient pas se laisser prendre au jeu d’un gouvernement qui tente d’acheter une élection, a déclaré le SCFP Ontario.

« Depuis longtemps, les Ontariens réclament désespérément des mesures concrètes pour renforcer les services publics sur lesquels ils comptent. Mais, nous n’avons eu droit qu’à des promesses de dépenses trompeuses qui ne suivent même pas la croissance de la population et l’inflation et des cadeaux électoraux qui sont loin de répondre aux besoins de tous ceux qui luttent contre une inflation historique », de dire Fred Hahn, président du SCFP-Ontario. « Un travailleur de l’éducation, par exemple, qui gagne 38 000 $ par an préférerait de loin une augmentation de salaire significative plutôt que les quelques centaines de dollars que ce budget lui promet. »

Les conservateurs de Doug Ford tentent de se dépeindre comme de gros dépensiers à l’approche des premières élections provinciales depuis la COVID-19, une crise qui a mis à nu un « service public vidé de sa substance », a déclaré M. Hahn.

« Les investissements hospitaliers tant vantés sont loin de répondre aux besoins de notre système de santé, a déclaré M. Hahn. Les membres qui sont aux premières lignes de cette crise de soins de santé ont clairement fait savoir que nous étions confrontés à la médecine dans les couloirs et à des lacunes d’accès avant même la pandémie. Depuis des années, nous vivons une crise de recrutement et de rétention qui ne fera qu’empirer avec les conservateurs de Doug Ford qui montent les travailleurs les uns contre les autres, en donnant des primes seulement à certains travailleurs de la santé et non aux nombreuses personnes qui travaillent à leur côté. »

« Nous sommes en plein milieu d’une inflation historique… les gens ont du mal à payer leur loyer, à épargner pour l’avenir et même à simplement passer la journée », a déclaré Angella MacEwen, économiste du SCFP et co-auteure de Share the Wealth ! How we can tax Canada’s super-rich and create a better country for everyone (en anglais seulement). « Au lieu de prendre des mesures concrètes pour soutenir les Ontariens en difficulté, les conservateurs de Doug Ford ont annoncé des crédits d’impôt pour les personnes à faible revenu qui n’aident pas du tout les travailleurs à faible revenu et qui, au mieux, ne leur font économiser que quelques centaines de dollars par an. »

-30-

Pour obtenir des renseignements supplémentaires, veuillez communiquer avec :

Daniel Tseghay
Conseiller aux communications du SCFP
[email protected] | 647 220-9739

 

 

:kw/sepb491