La section locale 5257 du SCFP, qui représente plus de 100 professeurs et membres du personnel de soutien à l’école Blaisdale Montessori, est en grève depuis le lundi 16 novembre 2020.

Ces travailleurs, qui se sont mobilisés pour les familles au cours de la pandémie, sont sans contrat de travail depuis le 31 août 2019 et prennent des moyens de pression pour obtenir des salaires et un contrat équitables. Plus de 55 % des travailleurs à l’école Blaisdale Montessori gagnent le salaire minimum et l’employeur refuse d’offrir des augmentations de salaire pour les deux premières années de l’entente.

Dans une tentative pour conclure une entente équitable, la section locale a rencontré l’employeur à 16 occasions et a prolongé son délai de grève à cinq occasions. L’école Blaisdale Montessori a sept campus partout à Oshawa, Ajax, Pickering et Bowmanville.

Nous demandons à l’administration de l’école Blaisdale Montessori de négocier une entente équitable pour les loyaux professeurs et membres du personnel de soutien de l’école Montessori.

Ajoutez votre nom à notre lettre adressée à la directrice de l’école Blaisdale Montessori. Remplissez le formulaire ci-dessous pour envoyer un message.

Manifestez votre soutien

Les membres de la section locale 5257 du SCFP demandent des salaires et une entente équitables. Les membres demandent à l’employeur de discuter avec l’importante cohorte de membres du personnel qui gagnent le salaire minimum et de faire en sorte que les augmentations de salaire suivent le rythme des augmentations du coût de la vie.

Partagez le reportage qui se trouve à https://tinyurl.com/y5q6jo26 (en anglais seulement) avec vos pairs, en utilisant le mot-clé @BlaisdalePickering, afin d’aider à relayer l’information et de manifester votre soutien en faveur des professeurs et du personnel de soutien en grève à l’école Montessori.

 

Il y aura des gens sur les lignes de piquetage entre 8 h 00 et 17 h 00, du lundi au vendredi.

  • AJAX : 56, chemin Old Kingston et 20, rue O’Brien
  • OSHAWA : 1037, rue Simcoe Nord
  • BOWMANVILLE : 80, boulevard Rhonda
  • PICKERING : 415, chemin Toynevale

Appelez au 905-509-5005, poste 107, ou envoyez un courriel à [email protected] pour dire à l’administration qu’elle doit traiter les professeurs et le personnel de soutien de manière équitable. Nous demandons à l’employeur de discuter avec l’importante cohorte de membres du personnel qui gagnent le salaire minimum et de proposer immédiatement des augmentations de salaire à tous les membres du personnel qui, apparemment, vivent d’une paye à l’autre.

Mme Heather Wilson,

Je suis déçu que vous n’ayez pas encore offert d’entente équitable aux membres de la section locale 5257 du SCFP et je suis préoccupé par votre inaction à mettre fin à cette interruption de service.

Les professeurs et le personnel de soutien de l’école Montessori de chacun de vos campus sont dévoués, loyaux et extrêmement compétents – ils méritent d’être traités avec respect. Vous donnez un exemple regrettable à plus de 700 élèves sous votre responsabilité qui vous considèrent comme un modèle. Maintenant, au cours de cette pandémie brutale, nous devons montrer à nos enfants et à notre communauté au sens large que les travailleurs de première ligne sont importants et qu’ils méritent d’être traités comme les héros qu’ils sont véritablement.

Cette pandémie nous rappelle le dévouement et la persévérance dont font preuve les travailleurs de première ligne, y compris les professeurs et le personnel de soutien de l’école Montessori, qui ont été là pour assurer la sécurité des élèves et voir à ce qu’ils continuent d’aller à l’école.

Les professeurs et le personnel de soutien de l’école Montessori méritent d’être traités de manière équitable afin qu’ils puissent continuer d’offrir l’excellente éducation à laquelle nous nous attendons de l’école Blaisdale Montessori. La réussite des élèves dépend absolument du traitement équitable des professeurs et du personnel de soutien loyaux qui travaillent fort à l’école Montessori.

Je vous exhorte à corriger cette situation en améliorant les conditions de travail de tous les membres de la section locale 5257 du SCFP et en discutant avec l’importante cohorte de membres de votre personnel qui gagnent le salaire minimum ou à peine un peu plus, et en offrant des augmentations de salaire immédiatement à ces travailleurs qui sont sans convention collective depuis le 31 août 2019.

Je vous prie d’accepter l’expression de mes sentiments distingués.

Votre nom




OuiNon


Oui