TORONTO (ONTARIO) – En ce 28 février, Journée internationale de sensibilisation aux microtraumatismes répétés, le SCFP-Ontario demande encore une fois au gouvernement provincial de donner suite à ses recommandations de protéger les travailleurs contre des blessures douloureuses et souvent invalidantes qui sont le plus fréquemment causées par la surutilisation de parties spécifiques du corps. Cette année plus que jamais, nous devons reconnaître ces types de blessures parce que les conservateurs de Doug Ford sont déterminés à instaurer de vastes coupures et une vaste restructuration, ce qui fera en sorte qu’un nombre plus grand d’Ontariens devront travailler plus fort pour moins d’argent.

Les microtraumatismes répétés, également connus sous le nom de troubles musculosquelettiques (TMS), décrivent une série de troubles douloureux des tendons, des muscles, des nerfs et des articulations du cou, du dos, de la poitrine, des épaules, des bras et des mains. Selon la CSPAAT, plus de 40 pour cent de toutes les blessures entraînant un arrêt de travail sont des microtraumatismes répétés ou des troubles musculosquelettiques. Ces blessures sont causées par la répétition et par la force, un mouvement rapide, une surutilisation, une charge statique, un effort excessif, un positionnement inconfortable des membres inférieurs ou le maintien d’une posture anormale pendant trop longtemps.

Ces types de blessures se multiplient alors que les travailleurs sont confrontés à des gels des embauches, des mises à pied et diverses autres mesures d’austérité. Les coupures budgétaires et les plans néfastes à l’emploi pour la restructuration imposés par Doug Ford signifient que le travail sera de plus en plus difficile, les charges de travail plus grandes et les risques de blessures accrus.

De plus, avec les mises à pied des conservateurs, de nombreux travailleurs blessés perdent leurs avantages sociaux et ne peuvent pas payer la physiothérapie dont ils ont besoin pour se remettre de microtraumatismes répétés. Cela peut causer des difficultés supplémentaires alors que les familles sont confrontées au choix de vivre avec une douleur chronique ou de prendre des médicaments qui, souvent, créent une dépendance et affectent l’humeur.

Le SCFP-Ontario lutte chaque jour pour améliorer la santé et la sécurité des Ontariens. Les travailleurs ne devraient pas avoir à choisir entre subvenir aux besoins de leur famille et vivre pendant des années avec la douleur et la souffrance. C’est pourquoi l’action que prend le SCFP-Ontario pour protéger les personnes atteintes de microtraumatismes répétés est si importante.

Mais les membres ont également un rôle à jouer. Nous sommes tous concernés et le SCFP-Ontario continuera d’exiger des solutions, de sensibiliser les gens et de prévenir les accidents du travail qui font en sorte que les travailleurs sont incapables de subvenir à leurs besoins ou à ceux de leur famille. C’est pourquoi, en cette journée de sensibilisation importante, on vous encourage à télécharger la Fiche d’information du SCFP sur les lésions attribuables au travail répétitif pour voir si vous êtes à risque d’un microtraumatisme répété ou d’un trouble musculosquelettique. De plus, en partageant cette fiche d’information avec vos employeurs, vos collègues de travail, vos amis et votre famille, nous pouvons continuer de prendre soin les uns des autres.

Tenez-moi informé des derniers développements au sujet d’histoires comme celle-ci qui se déroulent aux quatre coins de l’Ontario.

Votre nom au complet (champ obligatoire)

Votre courriel (champ obligatoire)

Êtes-vous membre du SCFP?
OuiNon