BRANTFORD (ONTARIO) – Fred Hahn, président de SCFP-Ontario, s’est joint aux travailleurs de première ligne de Brant Family and Children’s Services (Brant FACS) et à des citoyens pour manifester contre les compressions du gouvernement conservateur de Doug Ford dans les services à l’enfance et à la famille. Ces compressions ont poussé le conseil d’administration de Brant FACS à démissionner en bloc aujourd’hui.

« Il faut beaucoup de courage à un CA pour démissionner au lieu de couper les services destinés aux familles les plus vulnérables, estime M. Hahn. Et il en faut encore plus aux employés, membres du SCFP 181, pour manifester contre ces coupes dans les services qu’ils prodiguent. Les travailleurs et le CA se sont battus pour le maintien des services, mais les conservateurs font l’oreille sourde. Le moment est venu pour ces derniers de se saisir du dossier et de rétablir le financement! »

En mars, le Brant FACS a dû licencier 26 employés, après la perte d’une subvention de plus de deux millions de dollars du ministère des Services à l’enfance et des Services sociaux et communautaires. L’organisme est en situation de déficit en raison de nombreuses années de sous-financement et d’une demande accrue pour ses services. Or, la loi actuelle ne l’autorise pas à être déficitaire. Dans une lettre ouverte adressée mercredi à la communauté, le conseil d’administration explique qu’il aime mieux démissionner que supprimer des services vitaux aux enfants et à leurs parents.

À la manifestation, M. Hahn a déclaré : « Nous devons protéger ces enfants et ces familles. Le rétablissement de la subvention de Brant FACS est une question de respect de la communauté, des services publics dont elle a besoin et des travailleurs de première ligne qui les prodiguent. Le gouvernement conservateur de Ford ne fait pas son travail. Il est censé protéger et soutenir les services dont nos enfants ont besoin, pas les éliminer. »

La communauté réclame une réponse immédiate de la part du ministre des Services à l’enfance et des Services sociaux et communautaires, Todd Smith, et du député conservateur local, William Bouma. Elle n’exige rien de moins que le rétablissement de la subvention de l’organisme.

« Le CA ne veut pas licencier plus de personnel pour équilibrer son budget, explique la présidente du SCFP 181, Jennifer Kirby. Les congédiements ont un impact sur les familles qui comptent sur nos services. Il est temps que les conservateurs de Ford, y compris notre député William Bouma, écoutent ces voix qui, aujourd’hui, les exhortent à ne pas compromettre le bien-être de ces enfants. »

Le conseil d’administration de Brant FACS demande au gouvernement conservateur de résoudre ses difficultés financières. Cet organisme n’est qu’un exemple des problèmes qu’entraîne la formule de financement utilisée à l’échelle provinciale. « Dix-huit agences sont dans une situation similaire », souligne Carrie Lynn Poole-Cotnam, présidente du Comité de coordination des travailleurs en services sociaux du SCFP-Ontario. « Les conservateurs doivent agir rapidement pour corriger leur situation. Les enfants sont notre avenir. Ils méritent un environnement sain et positif dans lequel s’épanouir. »

-30-

Pour obtenir des renseignements supplémentaires, veuillez communiquer avec :

Marla DiCandia, Service des communications du SCFP, au 416-523-3124

www.cupe.on.ca/fr/

MD:gb/sepb491

Inscrivez-vous pour recevoir des nouvelles du SCFP-Ontario.

Votre nom au complet (champ obligatoire)

Votre courriel (champ obligatoire)

Êtes-vous membre du SCFP?
OuiNon