Les personnes qui fournissent des soins aux adultes atteints d’un handicap de développement, les membres de la collectivité et les travailleurs des services aux personnes atteintes d’un handicap de développement sont préoccupés et fâchés par la fermeture abrupte de six sites de programmes de jour par l’Association pour l’intégration communautaire de Guelph Wellington.

Les programmes de jour constituent des occasions privilégiées pour les adultes atteints d’un handicap de développement de se rassembler, d’avoir une bonne vie sociale, de sortir de la maison et d’apprendre de nouvelles compétences. Les fermetures des programmes de jour ont forcé les adultes atteints d’un handicap de développement à rester à la maison, isolés de leurs amis, et ont fait en sorte que leurs parents et les personnes qui leur fournissent des soins se sont retrouvés sans beaucoup de répit.

Des centaines de parents et de fournisseurs de soins aux adultes atteints d’un handicap de développement se retrouvent désormais sans soutien. Dans de nombreuses régions touchées par les fermetures des programmes de jour, il n’y a pas de programmes similaires vers lesquels les parents peuvent se tourner.

L’Association pour l’intégration communautaire de Guelph Wellington élimine les programmes de jour en faveur de sorties communautaires supervisées et limitées, ce qui pose de nombreux défis pour les travailleurs, les parents, les fournisseurs de soins et les adultes atteints d’un handicap de développement.

Nous demandons à l’Association pour l’intégration de Guelph Wellington de rétablir immédiatement le financement pour les programmes de jour, d’investir dans des sorties communautaires appropriées pour les participants aux programmes et d’amorcer une réelle consultation avec les fournisseurs de soins, les parents et les adultes atteints d’un handicap afin d’élaborer une nouvelle voie à suivre inclusive.

Veuillez ajouter votre nom à notre lettre adressée à Laura Hanley, directrice générale du conseil d’administration de l’Association pour l’intégration communautaire de Guelph Wellington; Randy Pettapiece, député provincial du Parti conservateur de Perth—Wellington; Mike Schreiner, député provincial du Parti vert de Guelph; et Ted Arnott, député provincial du Parti conservateur de Wellington—Halton Hills et président de l’Assemblée législative.

À qui de droit,

Je suis extrêmement déçu par votre décision de fermer soudainement six sites de programmes de jour aux quatre coins de l’Ontario. Votre décision d’éliminer ce service a complètement chamboulé les vies des parents, des fournisseurs de soins et des adultes atteints d’un handicap de développement.

Pour de nombreux parents et fournisseurs de soins aux adultes atteints d’un handicap de développement, les programmes de jour étaient les seuls programmes accessibles disponibles dans la collectivité. Maintenant, sans programmes de jour pour se rassembler, de nombreux adultes atteints d’un handicap de développement seront coupés de leurs amis, forcés de rester à la maison, et recevront beaucoup moins d’heures de soutien par semaine.

Le modèle proposé de sorties communautaires supervisées et limitées sera désastreux. Les professionnels qui offrent des soutiens directs, les travailleurs des services aux personnes atteintes d’un handicap de développement, les fournisseurs de soins et les parents reconnaissent tous l’importance des sites de programmes de jour. En fait, de nombreuses personnes ont fait de généreux dons aux campagnes de sollicitation de fonds visant à construire les espaces mêmes que vous venez tout juste de fermer.

Les personnes atteintes d’un handicap de développement méritent mieux et ont été ignorées depuis beaucoup trop longtemps. Je vous demande de rétablir les programmes de jour et de créer des services associés additionnels afin que les adultes atteints d’un handicap de développement aient accès aux soutiens dont ils ont besoin et qu’ils méritent.

Je vous prie d’accepter l’expression de mes sentiments distingués.

Votre nom
Votre courriel

Votre nom au complet (champ obligatoire)

Votre courriel (champ obligatoire)

Êtes-vous membre du SCFP?
OuiNon

Aimeriez-vous que le SCFP-Ontario communique avec vous au sujet de cette campagne et d’autres campagnes?
Oui