Les conservateurs de Doug Ford viennent tout juste d’annoncer le projet de loi 7, la très trompeuse Loi pour plus de lits et de meilleurs soins. Ce plan oblige le transfert des aînés et des personnes ayant un handicap, sans leur consentement, des hôpitaux vers des foyers de soins de longue durée. Cela ne règle en rien la crise dans les soins de santé.

S’il est adopté, le projet de loi n’ajoutera pas de lits dans les foyers de soins de longue durée ou les hôpitaux et n’offrira pas de meilleurs soins aux Ontariens.

Le projet de loi 7 dépouille les patients de leurs droits en autorisant leur transfert vers un foyer de soins de longue durée (SLD) sans leur consentement. Ce projet de loi blâme à tort les personnes les plus vulnérables pour une crise dans les soins de santé qui n’est en rien leur faute et les oblige potentiellement à déménager à des heures de leurs collectivités, loin de leurs familles et de leurs amis et à risque de devoir payer des frais incroyablement élevés.

Le projet de loi 7 ne prévoit pas non plus les investissements adéquats nécessaires dans les hôpitaux, les soins à domicile, les centres de soins de réadaptation et les foyers de SLD de la province surchargés et en manque de personnel afin d’assurer le soutien adéquat dont les gens ont besoin.

Avant que le gouvernement n’adopte à la hâte ce projet de loi, nous avons la possibilité d’exercer des pressions sur le ministre Calandra et les conservateurs de Doug Ford afin qu’ils prennent la bonne décision et protègent la dignité des Ontariens qui ont besoin de soins médicaux constants et afin qu’ils voient à ce qu’ils ne soient pas forcés, contre leur gré, de déménager dans un établissement de SLD qui est mal équipé pour leur offrir les soins adéquats.

Faites entendre votre voix. Agissez DÈS MAINTENANT pour envoyer un message et dire NON au projet de loi 7.

Protegez Les Patients - Empechez L'Adoption Du Projet De Loi 7 De Doug Ford

Monsieur le ministre Calandra,

Le projet de loi 7 est un affront envers les droits de la personne de tous les Ontariens qui ont besoin de soins médicaux constants. Le projet de loi n’ajoutera pas de lits et n’offrira pas de meilleurs soins pour les Ontariens. Il dépouillera plutôt les patients de leurs droits fondamentaux et permettra de justifier l’autorisation d’admission d’une personne dans un foyer de soins de longue durée (SLD) sans son consentement et son déménagement dans une collectivité à des centaines de kilomètres de sa famille et de ses amis. C’est cruel et traumatisant et cela n’assure pas que les gens seront placés dans un établissement de soins de santé qui peut leur offrir des soins médicaux adéquats et qui est propice à leurs besoins médicaux constants.

Notre secteur de la santé est déjà surchargé et en manque de personnel et tout ce que votre projet de loi accomplira sera de transférer des personnes qui ont besoin de services de convalescence des hôpitaux, où elles reçoivent déjà des soins et où elles sont près de leurs familles et de leurs êtres chers, vers un secteur des SLD déjà surchargé et en manque de personnel, où il y a une liste d’attente de 38 000 personnes pour des lits. Le projet de loi 7 ne réglera en rien la crise dans le secteur de la santé et ne fera que privatiser davantage les soins de santé en forçant les aînés et d’autres patients à occuper des lits dans des établissements de soins de longue durée privés où ils ne souhaitent pas aller.

Il est honteux que votre solution législative au manque de personnel dans le secteur hospitalier, une crise très réelle, soit simplement de voir à ce que les lits non occupés dans les établissements de soins de longue durée du secteur privé soient entièrement occupés. Personne ne veut aller dans ces établissements étant donné leur bilan tragique au cours de la pandémie; les patients méritent de pouvoir en appeler de cette décision et méritent d’être entendus par l’entremise d’un processus de consultation législatif exhaustif.

Monsieur le ministre Calandra, je vous demande de vous engager à protéger la dignité des patients en retirant le projet de loi 7 et en faisant de réels investissements dans le secteur de la santé de l’Ontario en grande difficulté afin de voir à ce que les patients reçoivent un niveau de soins adéquat dans un établissement approprié. Si vous ne retirez pas le projet de loi, je demande alors que votre gouvernement tienne des audiences publiques au sujet de ce projet de loi.

Je vous prie d’accepter, Monsieur le ministre, l’expression de mes sentiments distingués.

Entrez votre adresse (optionnel, utilisée pour trouver automatiquement votre circonscription)

 

    Choisissez votre député provincial (champ obligatoire)

    Votre nom au complet (champ obligatoire)

    Votre adresse de courrier électronique (champ obligatoire)

    Aimeriez-vous recevoir des informations de la part du SCFP-Ontario au sujet de cette campagne et d’autres campagnes?
    Oui